L'usine Goodyear d'Amiens bloquée

LILLE (Reuters) - Des salariés de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord bloquaient lundi matin les accès du site, où des mesures d'accompagnement des salariés doivent être présentées à partir de lundi, a-t-on appris de sources policière et syndicale.

Plusieurs dizaines de salariés se sont regroupés à l'appel de la CGT devant le dépôt de l'usine promise à la fermeture et ont bloqué les accès empêchant le passage de tous les camions.

Des pneus et des palettes en bois ont été brûlés devant l'usine où se sont rassemblés en début de matinée des salariés, hostiles à la fermeture du site qui emploie près de 1.200 personnes.

Certains d'entre eux se sont ensuite rendus devant la salle où les mesures sociales d'accompagnement des salariés doivent être présentées à partir de lundi, afin d'empêcher une réunion d'informations.

La CGT, majoritaire, refuse le plan de sauvegarde de l'emploi et appelle les salariés à ne pas participer à sa mise en place.

Le groupe américain Titan a récemment réaffirmé que Goodyear et les syndicats devraient parvenir à un accord sur un plan social pour les 1.137 employés du site avant un éventuel rachat partiel.

Les syndicats de Goodyear dénoncent également la décision de la direction de considérer comme closes la consultation des représentants du personnel.

Pierre Savary, édité par Yves Clarisse

See all articles from Reuters
Loading...

Friend's Activity